Les origines des traitements orthodontiques par gouttières

Nous assistons, depuis plusieurs années, à une démocratisation des traitements orthodontiques chez l’adulte. Cette tendance entraine un attrait grandissant pour les traitements esthétiques, en particulier les traitements par les gouttières transparentes (aligneurs).
L’essor de cette technique n’est pas dû seulement au rendu esthétique mais elle offre également au patient plus de confort et de meilleures conditions pour assurer une hygiène orale optimale.
Depuis quand ces traitements existent ? Est-ce Invisalign qui a inventé les traitements par aligneurs ?

1. L’innovation avant Invisalign :

En 1923, Orrin Remensnyder développe un dispositif dentaire pour exercer une pression et masser la gencive marginale (gum-massaging appliance) en vue de traiter les maladies parodontales.
Cependant, il remarque des déplacements dentaires mineurs secondaires causés par ce dispositif. En 1949, il développe l’Orthodontic Appliance, un dispositif en caoutchouc à visée orthodontique.

Harold Kesling, précurseur dans ce domaine, a proposé en 1945 le premier aligneur dentaire, nommé tooth positioning appliance. Cet appareil souple, en gomme d’ébonite, était destiné aux finitions des traitements orthodontiques avec des bagues, profitant ainsi de la malléabilité parodontale résiduelle. Kesling se limita, à l’époque, à la correction de malpositions mineures, il émet toutefois l’idée de réaliser une série de positionneurs afin d’effectuer des mouvements dentaires de plus grande amplitude.

En 1964, Nahoum met au point la première gouttière thermoformée par aspiration. Afin de mettre au point cet appareil, différents plastiques thermoformables (acétate, polyéthylène, butyrate…) furent testés. En orthodontie, cette gouttière a été utilisée pour la fermeture des espaces antérieurs (de canine à canine) et pour la correction des rotations mineures. Nahoum a élargi la fonction de ce dispositif pour le support des forces extra-orales et des élastiques intermaxillaires.

Mac Namara, en 1985, introduit la première gouttière thermoformée par pression à visée orthodontique (système Biostar ®). Il s’est inspiré des travaux de Ponitz, qui a mis au point l’invisible retainer en 1971 pour la contention, et a élargi ses indications aux repositionnements mineurs des dents. Cependant, son approche thérapeutique est différente puisqu’il préconise le déplacement d’une seule dent par quadrant.

En 1995, Sheridan développe le système ESSIX® basé sur les mêmes principes que ceux de Kesling, et il innove en ajoutant sur son aligneur :
• Des ergots (devots), en regard des dents à déplacer, en déformant la gouttière grâce à un outil à emboutir (pince de Hillard) ou en mettant un composite sur la dent, le but étant d’exercer une pression sur la dent.
• Des fenêtres (windows) en utilisant une fraise dans le but de créer un espace dans lequel la dent peut se déplacer.
Ainsi une série de gouttières sont proposées aux patients. Elles permettent d’effectuer des mouvements dentaires plus importants. Néanmoins, à chaque étape du traitement, une empreinte est nécessaire pour confectionner un nouveau set-up et, ainsi, une nouvelle gouttière qui sera modifiée par le praticien selon le plan de traitement.

a. Invisalign :

En 1997, deux étudiants en MBA, deux orthodontistes et un ingénieur en informatique créent la compagnie Align Technology Inc. Le système Invisalign® développé ainsi, découle de l’utilisation conjointe de deux techniques :
• Le CAD-CAM (computer-aided design and computer-aided manufacturing) qui permet la numérisation par tomographie des empreintes (prise une seule fois avant le début du traitement) afin d’obtenir un set-up en 3D et ainsi pré-visualiser virtuellement la totalité du traitement étape par étape.
• La stéréolithographie (imprimante 3D) de résine liquide à visée industrielle qui permet la fabrication, par la conception assistée par ordinateur, d’une série d’aligneurs à partir de leurs images 3D.

Depuis, Invisalign et les Traitements par gouttières transparentes en général ont fait l’objet de nombreuses améliorations grâce a un investissement dans la recherche et développement extrêmement important, de par l’utilisation et le feed-back de plusieurs dizaines de milliers d’orthodontistes utilisant cette technique, Plus de 7 millions de patients ayant déjà été traités dans le monde. Bloomsquare Studio est le premier réseau en France de centres spécialisés dans le traitement d’orthodontie par gouttières transparentes et a choisi Invisalign pour ses traitements.