Malocclusion dentaire : Les types d’occlusions et leurs traitements

Malocclusions dentaires et traitement orthodontique

L’occlusion et la malocclusion, qu’est-ce que c’est ?

Une occlusion dentaire est la manière dont les dents mandibulaires et maxillaires sont imbriquées, la relation entre les dents du haut et celles du bas.

Les incisives inférieures sont en contact avec l’arrière des incisives supérieures sans écart prononcé, c’est ce que l’on appelle un surplomb normal. De plus l’ensemble des dents latérales maxillaires sont à l’extérieure d’une demi-dent par rapport aux dents latérales mandibulaires. Elle ne présente donc pas de grands espaces entre les dents, pas de chevauchement, ou de dents qui ne sont pas droites ou de dents croisées.

D’un autre côté, on parle de malocclusion quand on dénote des problèmes d’imbrication entre les dents du haut et les dents du bas. Le manque d’espace dans la bouche peut aussi être un problème fréquent. Les problèmes de malocclusion peuvent causer un déplacement des dents et provoquer un chevauchement ainsi qu’un déchaussement dentaire ou dénudation radiculaire, ils sont également à l’origine de trouble articulaire, et prédispose au bruxisme et aux usures dentaires.

Tout patient se présentant chez un orthodontiste et qui n’a pas les dents ou les mâchoires parfaitement alignées, présente une malocclusion.

Quelle est la cause des malocclusions dentaires

De manière générale il y a deux composantes. Une composante génétique qui se traduit souvent pour l’exemple en grosses dents du père et petite mâchoire de la mère, entrainant un manque de place et donc une malocclusion.

Par exemple, il existe une composante génétique et héréditaire qui peut s’exprimer chez certains patients, qui ont une croissance trop importante de la mandibule ce qui entraine un articulé croisé antérieur qu’il est parfois possible de corriger par la chirurgie à l’âge adulte. Ils représentent seulement 5% des patients.

Une micro mandibule a l’inverse se corrige par chirurgie également. La prévalence représente un % plus élevé, mais il existe de nombreuses alternatives de traitements sans chirurgie.

Mâchoires du bas en arrière et/ou dents de devant avancées. Cette malocclusion constitue le problème le plus fréquent.

Avec sa première expression, le manque d’espace est dû :

  • à un non-développement en largeur du maxillaire
  • à une alimentation trop molle
  • à une respiration orale
  • à une langue basse
  • à un trouble de la déglutition
  • aux parafonctions : c’est la succion du pouce ou de tout autres objets, les tics de mordillements, les tics de langue, de joue ou de succion.

Il existe également une nuance entre environnement et hérédité. En effet le même type de malocclusion est souvent observé chez les parents et les enfants, mais il est dû à un contexte environnemental similaire et surtout à un mimétisme. Des parents qui respirent par la bouche ou rentrent les lèvres servent “d’exemple” à leur enfant.

Les pertes dentaires, les agénésies dentaires, les inclusions dentaires et les problèmes de morphologie dentaire induisent une asymétrie d’arcade et donc des malocclusions potentielles.


LES TYPES DE MALOCCLUSION

Plusieurs types de malocclusion varient selon le sens de l’alignement

  • La supraclusion : ce cas existe lorsque les incisives maxillaires couvrent, soit intégralement, soit partiellement celle du bas.
  • La béance : lorsque la bouche est fermée, les dents du haut ne touchent pas celles du bas. Un espace vide apparait entre les deux mâchoires.
  • L’articulé inversé des dents latérales : dans cette catégorie de malocclusion, les dents du haut sont à l’intérieur des dents du bas . En général, une personne qui présente cette forme de malocclusion a une mâchoire supérieure étroite et un menton dévié.

LES TYPES DE MALOCCLUSION

Plusieurs types de malocclusion varient selon le sens de l’alignement

  • La supraclusion : ce cas existe lorsque les incisives maxillaires couvrent, soit intégralement, soit partiellement celle du bas.
  • La béance : lorsque la bouche est fermée, les dents du haut ne touchent pas celles du bas. Un espace vide apparait entre les deux mâchoires.
  • L’articulé inversé des dents latérales : dans cette catégorie de malocclusion, les dents du haut sont à l’intérieur des dents du bas . En général, une personne qui présente cette forme de malocclusion a une mâchoire supérieure étroite et un menton dévié.


La malocclusion et ses effets sur la santé

Les problèmes de malocclusion dentaires peuvent engendrer d’importantes conséquences sur la santé bucco-dentaire, mais aussi sur la santé générale.

La malocclusion entraine des problèmes d’ordre esthétique, et peut donc affecter la confiance personnelle.

On note également que les problèmes d’occlusions peuvent gêner la mastication d’une personne lors des repas, mais aussi gêner la prononciation des mots en cas de malocclusion importante.

Concernant la santé bucco-dentaire, la malocclusion affecte le bon développement de la mâchoire et des dents. Des caries ou autres maladies bucco-dentaires pourront apparaitre plus facilement.

 

Bloomsquare Studio
propose une solution aux malocclusions

Parmi les solutions qui remédient aux problèmes de malocclusions, les traitements Invisalign proposés par les orthodontistes de chez Bloomsquare studio est une solution imparable. Invisibles et confortables, ces gouttières transparentes permettent de réaligner les dents et apportent une alternative aux bagues douloureuses et peu esthétiques. Ces solutions permettent de corriger les malocclusions, qu’elles soient simples, ou complexes : celles caractérisées par un chevauchement dentaire, celles caractérisées par un décalage entre les dents supérieures et inférieures, et celles caractérisées par l’espacement entre les incisives supérieures et inférieures.

Bloomsquare studio est spécialisé en orthodontie Invisalign. Ils proposent à chaque patient un suivi personnalisé. Lors du premier rendez-vous chez Bloomsquare, le résultat post-traitement est montré au patient grâce au Scanner Itero 3D pour une projection maximale sur les bienfaits de ces solutions.

Le traitement dure généralement de trois mois à deux ans, selon les cas. 75% des traitements réalisés par les centres Bloomsquare durent entre 6 et 12 mois. Pour que la malocclusion soit soignée, il faut porter sa gouttière 22h/24 sauf pendant les repas et suivre les recommandations de votre praticien.

Les résultats de correction de malocclusion sont ensuite stabilisés par une contention collée interne invisible de façon à éviter tout déplacement ultérieur des dents c’est-à-dire une récidive